ANATOMO-PATHOLOGIE

Catégorie : Spécialités
Publication : 20 novembre 2017
Écrit par Florent Vincent Affichages : 35656

Qui est le pathologiste ?

Le pathologiste est le médecin qui pratique l'anatomie et la cytologie pathologiques (ou anapath).

Cette discipline est très peu connue du grand public (et du milieu médical !).

Le pathologiste va utiliser différentes techniques pour étudier les tissus (macroscopie, histologie)

et les cellules (cytologie) voire maintenant le génome (pathologie moléculaire) des cellules qui les

composent afin de porter un diagnostic.

 

Ce rôle primordial s'applique à différentes activités :

 

> le dépistage : par exemple l’étude des cellules du col utérin dans les frottis cervicaux utérins

réalisés régulièrement par le gynécologue

> le diagnostic :

• de lésions visibles : permettre de dire si une tache pigmentée suspecte de la peau est un

mélanome ou un banal naevus

• d’un cancer : lors de biopsies réalisées par exemple devant un nodule du sein

> le pronostic des tumeurs : c’est le pathologiste qui pourra analyser l’agressivité de celle-ci

en fonction des caractéristiques de la tumeur, il oriente alors les cliniciens vers la stratégie

thérapeutique la mieux adaptée

> la thérapeutique : c’est en déterminant par exemple pour les cellules des tumeurs mammaires

l’expression des récepteurs à l’œstrogène à la progestérone que sera administrée ou non

l’hormonothérapie chez des patients. Plus récemment, c’est en étudiant le statut mutationnel

de certains oncogènes (EGFR, KRAS, BRAF) que le pathologiste (moléculaire) déterminera la

sensibilité ou la résistance des tumeurs aux nouvelles thérapies ciblées utilisées en oncologie.

> la surveillance des greffes : les premiers signes de rejet d’une greffe sont visibles au niveau

cellulaire.

 

L’anapath est une spécialité médicale transdisciplinaire car c’est avant tout une spécialité où la

clinique est primordiale (même si le pathologiste ne rencontre pas directement les patients !).

Devant une métastase ganglionnaire d’un carcinome d’origine inconnue, le pathologiste n’aura

pas le même raisonnement si le patient est une patiente ou si elle a un antécédent de carcinome

mammaire ou gastrique (d’où la case Renseignements cliniques sur les bons de demandes d’ana

path !)

Pour les prélèvements de grandes tailles (comme les pièces opératoires) il doit sélectionner les

parties de l’organe qui seront ensuite visibles sur les lames. C’est le travail de macroscopie. Afin

d’affiner son diagnostic et pour réaliser certains index pronostiques, il utilise des techniques

complémentaires comme par exemple l’immunohistochimie. Actuellement, les techniques de

biologie moléculaire sont en train de s’installer en routine et la caractérisation biologique des

tumeurs devient de plus en plus nécessaire.

Une fois qu'il a tous les éléments disponibles, il rédige un compte-rendu qui sera envoyé au médecin

préleveur qui suit le patient. Toutes les informations y figurant vont permettre de décider de la prise

en charge du patient.

 

La formation en anatomie et cytologie pathologiques

 

I - Enseignement théorique

 

A) Enseignements généraux

> Méthodologie de l’évaluation des pratiques de soins et de la recherche clinique et

épidémiologique en anatomie et cytologie pathologiques

> Organisation, gestion, éthique, droit et responsabilité médicale en anatomie et cytologie

pathologiques

 

B) Enseignements spécifiques

> Principes des techniques histochimiques, immunohistochimiques et de biologie cellulaire

et moléculaire utilisées en anatomie et cytologie pathologiques ; recueil et transfert des

données ;

> Autopsies médico-scientifiques de l’adulte, de l’enfant et du fœtus ;

> Organisation et prise en charge des prélèvements autopsiques, extemporanés et des

urgences en anatomie et cytologie pathologiques ;

> Epidémiologie et physiopathologie des maladies inflammatoires et dysimmunitaires, des

pathologies de surcharge et troubles du métabolisme, des maladies cardiovasculaires, de

l’athérome et des troubles circulatoires, des pathologies environnementales et iatrogènes,

du vieillissement, des syndromes malformatifs et des maladies génétiques ;

> Principes de cancérogenèse ; classification et dépistage des tumeurs et des états pré-

cancéreux ; histo- et cytodiagnostic ; histopronostic et suivi thérapeutique ;

> Principes généraux et suivi anatomo-cytopathologique des transplantations d’organes ;

> Applications de l’anatomo-cytopathologie aux appareils et systèmes suivants :

cardiovasculaire, respiratoire, digestif et foie, génital féminin et sein, grossesse, embryon,

fœtus et enfant, urinaire et génital masculin, glandes endocrines, système nerveux, tissus

hémo- lymphopoïétiques, peau, appareil locomoteur, ORL, œil, cavité buccale.

 

II - Formation pratique

> 7 semestres dans des services agréés pour le diplôme d’études spécialisées d’anatomie et

cytologie pathologiques, dont au moins 5 doivent être accomplis dans des services hospitalo-
universitaires ou conventionnés. Ces semestres doivent être effectués dans au moins deux

services ou départements différents ;

> 3 semestres dans des services agréés pour d’autres diplômes d’études spécialisées que le

diplôme d’anatomie et cytologie pathologiques, ou pour des diplômes d’études spécialisées

complémentaires.

 

III - DESC accessibles aux DES anatomie et cytologie pathologiques :

> Fœtopathologie

> Dermatopathologie

> Neuropathologie

> Médecine Légale

 

Anatomie et cytologie pathologiques à Bordeaux

Postes au choix :

En C.H.U. :

> Hôpital Pellegrin

> Hôpital du Haut-Lévêque

 

Au CLCC :

> Institut Bergonié

 

En Périphérie :

> C.H.G. de Pau

> C.H.G de Libourne

 

Enseignement du D.E.S. :

 

Durée : 4 ans

Fréquence : 1 / 10 jours (séance de 3 h) de septembre à juin

Type : 1 boite d’une quinzaine lames à voir à chaque fois avant le cours, que l'on revoit ensemble

avec le senior. A chaque séance, un interne fait un topo rapide power point sur un sujet donné par le

senior en rapport avec le thème de la séance.

Lieu : Faculté de Médecine

Enseignants : PU-PH, MCU-PH, PH, AHU

Validation du D.E.S. : Mémoire de DES écrit et soutenu à l'oral devant les coordonnateurs de l'inter-
région

Congrès d’anatomie et cytologie pathologiques : Assises de Pathologie, Carrefour Pathologie et

Journées Régionales d’Anatomie Pathologique du (très !) Grand Sud-Ouest (Bordeaux, Toulouse,

Limoges, Montpellier, Clermont-Ferrand)

 

Secteurs d’activité au CHU / CLCC :

Cardiovasculaire : Haut-Lévêque

Digestif : Tous

Dermatologie : Haut-Lévêque

Endocrinologie : Haut-Lévêque - Bergonié

Fœtopathologie : Pellegrin

Pathologie de la grossesse : Pellegrin

Gynécologie basse : Haut-Lévêque - Bergonié

Hématologie : Haut-Lévêque - Bergonié

Hépatologie : Pellegrin

Pancréas : Haut-Lévêque

Néphrologie : Pellegrin

Neurologie : Pellegrin

Muscle - Nerf : Pellegrin

ORL - Maxillo-facial : Pellegrin

Ophtalmologie : Pellegrin

Ostéo-articulaire : Pellegrin

Pédiatrie : Pellegrin

Pneumologie - Thorax : Haut-Lévêque

Tissus mous : Bergonié

Urologie : Pellegrin

Cytologie : Tous

Biologie moléculaire : Haut-Lévêque - Bergonié

Sein : Bergonié - Haut-Lévêque

 

Liens utiles

Association Française des Internes et Assistants en Pathologie (AFIAP) :

http://www.afiap.fr/

Académie Internationale de Pathologie (division française) :

http://www.francepathol.org/index.cfm

Académie européenne de pathologie :

http://www.esp-pathology.org/home.html

 

Contact

Coordinateur: Pr Béatrice Vergier

mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Interne référent: Marie DARMON

mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - tél: 06 71 93 64 38

 

Liste des référents et des coordonateurs

Catégorie : Spécialités
Publication : 9 janvier 2017
Écrit par Florent Vincent Affichages : 32392

Coordonnées des internes et seniors référent.e.s des spécialités à Bordeaux

 

 

 

Mise à jour Août 2018. 

Pour la spécialité "Médecine Générale", vous pouvez contacter le SIMGA : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

 

DISCIPLINE  Internes Référents Courriels internes Coordonnateurs Courriels Coordonnateurs
ANATOMIE PATHOLOGIE DARMON Marie
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Pr LEPREUX
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
ANESTHÉSIE-RÉANIMATION MION Stefano Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Pr OUATTARA Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

GRESS Gauthier

VEST Jean-Philippe

BIOLOGIE MÉDICALE GRENIER Cyrielle (Médecins) Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Pr BÉBÉAR Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
MARTINROCHE Guillaume (Pharmaciens)
CARDIOLOGIE

BAUDINET Thomas

CAILLOL Théo

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Pr COSTE  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
DERMATOLOGIE DUPONT Aurore Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Pr BORALEVI Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  
ENDOCRINOLOGIE CADART Olivier
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Pr RIGALLEAU Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  
GASTRO-ENTÉROLOGIE ET HÉPATOLOGIE

BISCAY Margot

HERRAN Cécile

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.    Pr LAHARIE Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
GÉNÉTIQUE  MARGOT Henri Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Pr ARVEILER Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
GERIATRIE REDJAI Amir  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Pr BOURDEL-MARCHASSON Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
GYNÉCOLOGIE MÉDICALE BONNETON Chloé Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.   Pr MATHIEU  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
GYNECOLOGIE OBSTÉTRIQUE VABRET Olivier Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.   Pr BRUN
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  
HÉMATOLOGIE

LEROY Harmony

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pr PIGNEUX arnaud.pigneux@chu-bordeaux.fr
MALADIES INFECTIEUSES TROPICALES  BARTHOD Laure  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Pr NEAU Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
MÉDECINE DU TRAVAIL  CERTENAIS Thomas  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  Pr BALDI Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  
MÉDECINE INTERNE  BARTHOD Laure
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  Pr VIALLARD Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
MÉDECINE NUCLÉAIRE  FERENCZI Paul Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Pr BORDENAVE  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  
MÉDECINE PHYSIQUE ET DE RÉADAPTATION RIEMENS Juliette Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.   Pr JOSEPH Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
MÉDECINE URGENCES DEGONDE Emmanuel Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.    
MÉDECINE VASCULAIRE CARCAUD Claire Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Pr CONSTANS jCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
NÉPHROLOGIE ORIEUX Arthur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Pr COUZI
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  
NEUROCHIRURGIE ROBLOT Paul Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Pr LOISEAU Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
NEUROLOGIE GREGOIRE Chloé Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Pr SIBON Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
O.R.L.  HAMCHAOUI Rachel Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Pr FRANCO-VIDAL
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  
ONCOLOGIE MÉDICALE PEYRAUD Florent Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.   Pr RAVAUD Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
ONCOLOGIE RADIOTHÉRAPIE TERLIZZI Mario
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Pr KANTOR Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
OPHTALMOLOGIE KOUDSIE Sarah Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Pr DELYFER Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
PÉDIATRIE

CHAIX Jordane

MENARD Joris

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pr BARAT  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  
PNEUMOLOGIE GOLHEN Hadrien
hadrien.golhen@gmail.com Pr RAHERISON  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
PSYCHIATRIE

LEBLOND Yann
  TOURENNE Julia

PACE Maxime

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.    Pr VERDOUX Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  
RADIOLOGIE ALBAT Agnès
aCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Pr MONTAUDON Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
RHUMATOLOGIE  MEUNIER Pauline

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pr TRUCHETET
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
SANTÉ PUBLIQUE  GRIFFIER Romain  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Pr CHENE Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
CHIRURGIE INFANTILE DELEFORTRIE Thomas t.delefortrie@gmail.com Pr DOBREMEZ Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
CHIRURGIE MAXILLO-FACIALE ELLIOT Pascal Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Pr MAJOUFFRE-LEFEBVRE Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
CHIRURGIE ORALE  BERCAULT Bastien Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  
CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE GARCIA Matthieu

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pr FABRE Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
CHIRURGIE PLASTIQUE
ET RÉFÉRENT CHIRURGIE
BLAQUIERE Raphaël 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pr CASOLI Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
CHIRURGIE CARDIAQUE AGUETTANT Antoine Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pr KREITMAN

 

Pr JOUGON

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

CHIRURGIE THORACIQUE  BELAROUSSI Yaniss 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
CHIRURGIE UROLOGIE MICHIELS Clément
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Pr ROBERT Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
CHIRURGIE VASCULAIRE KHALID Wajih Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Pr DUCASSE
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  
CHIRURGIE VISCÉRALE ET DIGESTIVE BOURIEZ Damien
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.    Pr CHICHE Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 

Maquette D.E.S. Anesthésie-Réanimation

Catégorie : Spécialités
Publication : 7 octobre 2016
Écrit par Angéline Secrétaire Affichages : 15022

Le DES d’Anesthésie-Réanimation à Bordeaux

 

 

I - L’enseignement théorique:

  • Les cours : 

-          16 modules sont à valider sur les 3 premières années d’internat.

→ En première année : physiologie générale, technique et pharmacologie en anesthésie réanimation, douleur et ALR, éthique, statistique.

→ En deuxième année : réanimation et appareil digestif, médecine d’urgence, fonction cardio vasculaire en anesthésie réanimation, réanimation et pathologies infectieuses, anesthésie spécialités chirurgicales et terrain.

→ En troisième année : milieu intérieur, anesthésie et réanimation en obstétrique, traumatologie brûlés, hémostase transfusion, système nerveux et anesthésie réanimation, anesthésie et réanimation en pédiatrie.

-          Le site moodledesar.org est une plate forme nationale où vous trouverez tous vos cours organisés en modules à travailler personnellement. Ces cours sont faits à Paris en amphi, et vous disposez de l’enregistrement des diapositives commentées.

-          Une évaluation en ligne par module est à valider sur le site moodledesar.org

-          Deux demi journées par mois en moyenne, le vendredi et jeudi après midi, sont organisés des cours obligatoires en présentiel. Vous ne pouvez y assister que si le module en ligne est validé. Si vous êtes en stage en hopital périphérique la visio conférence est diponible dans certaines villes comme Pau, Bayonne, Agen, Périgueux.

-          AU TOTAL la validation des modules se fait par l’évaluation en ligne sur moodledesar.org ET la présence en cours obligatoire ET l’oral annuel

  • La simulation :

-          Elle est encore en plein développement à Bordeaux.

-          Les ateliers actuellement proposés concernent : IOT, ventilation, VVC et ALR écho guidée, ETT, ETO, simulation haute fidélité.

  • Les deux dernières années d’internat sont consacrées à :

-       La validation des modules qui n’auraient pas été préparés ou validés pendant les trois premières années.

-       La présentation du mémoire de fin de DES et de la thèse de médecine.

-       La validation définitive du DESAR qui a lieu lors d’un séminaire inter-régional organisé à partir du 6ème semestre d’internat avec un oral et un écrit (l’inter-région regroupe les villes de Bordeaux, Toulouse et Limoges).

 

 

II – Formation pratique :

Cette formation pratique doit comprendre 10 semestres dont (selon les textes) :

  • 7 semestres dans des services agréés pour le diplôme d’études spécialisés d’anesthésie réanimation dont :
  • 1 semestre dans un service de réanimation adulte ou pédiatrique placé sous la responsabilité d’un enseignant issu de la sous-section 48-02 du Conseil National des Universités (Ex réanimation médicale).
  • 2 semestres hors discipline dans des services agréés par la spécialité.

- 4 semestres dans les spécialités suivantes : chirurgie générale, obstétrique, chirurgie pédiatrique, chirurgie du segment céphalique (ORL, ophtalmologie, stomatologie), chirurgie orthopédique, chirurgie urologique, chirurgie thoracique et cardiovasculaire.

- 3 semestres de formation en réanimation : Au moins un semestre doit être effectué dans un service de réanimation adulte ou pédiatrique placé sous la responsabilité d’un enseignant issu de la sous-section 48-01 du Conseil National des Universités (ex : réanimation chirurgicale ou polyvalente). Les autres semestres peuvent être effectués soit : dans un Service d’Aide Médicale Urgente ; dans une structure d’anesthésie en chirurgie cardiothoracique ou en neurochirurgie ; dans un service d’urgence, comportant une activité de déchocage et placé sous la responsabilité d’un enseignant issu de la section 48 du Conseil National des Universités.

En gros ça fait 4 semestres en anesthésie, 3 en réanimation chirurgicale ou polyvalente, 1 en réanimation médicale, et 2 libres (qui sont le plus souvent fait en AR).

Maintenant que nous sommes filiarisés, il n’y a plus de raison qu’un interne de DES se trouve en stage de médecine. Ainsi, toute demande de stage hors filière (hors discipline) est sensée être motivée d’un projet professionnel et soumis à l’accord du responsable de DES. Par exemple si vous voulez aller voir ailleurs avant un droit au remord ou voir une autre spécialité en action qui pourrait vous être bénéfique.

La formation pratique hospitalière comprend la participation à des gardes formatrices dans la spécialité, au CHU ce sont :

-       Magellan à Haut Lévêque (réanimation thoracique et digestive, anesthésie digestive) pour les internes de la MHL et Saint André

-       Hôpital Cardiologique (réanimation chirurgie cardiaque) pour les internes de l’hôpital cardiologique

-       Déchocage pour les internes de Réanimation traumatologique (Réa Sztark).

-       Bloc des urgences (BURG) pour les internes de Pellegrin

-       Maternité pour les internes de Pellegrin

-       Réanimation médicale pour les internes de réanimation médicale

-       SAMU pour les internes du SAMU

-       Neuro réanimation

 

/!\ On a tous notre repos de garde, on met un point d’honneur à le signaler car ce n’est pas le cas de toutes les spés sur Bordeaux.

Selon les terrains de garde, on tourne actuellement de 1 garde/mois (au BURG) jusqu’à 4-5/mois selon les autres terrains. Ce nombre a un petit peu baissé depuis quelques années du fait de l’augmentation des effectifs des promos. Cela dépend si on est passé dans un stage qui ouvrait l’accès à un planning de garde (sur lequel on peut revenir prendre des gardes même après avoir quitté le stage) et si notre stage nous permet d’en prendre en plus à l’extérieur.

En périph, les gardes peuvent s’organiser de manière différente, beaucoup se passent en anesthésie ou en réanimation. Très rarement et généralement sur la base du volontariat, on peut se retrouver à faire des gardes aux urgences ou dans les étages en hopital périphérique faute de nombre d’internes suffisants pour former un planning d’AR.

Depuis notre filiarisation, le point positif est qu’il est désormais non-envisageable que le premier semestre se fasse en hors filière. Vous commencerez donc tous par un stage d’anesthésie ou de réanimation et très probablement en périphérie.

Pour ce qui est de la séniorisation en garde elle arrive en général en milieu d’internat, et certains plannings de garde de sénior s’ouvrent aux internes (Réanimation chirurgicale, Réanimation des brûlés, Réanimation neurochir, Réanimation médicale,… mais aussi parfois en CH périphérique). La séniorisation n’est pas systématique mais elle se fait de plus en plus de par le manque de PH à l’Hôpital public.

 

/!\ Le temps de travail /!\

C’est un sujet de discussion très chaud en ce moment, sa limitation à 10 demi-journées par semaine dont une de cours supervisés par le coordonnateur et une autre laissée pour le travail personnel de l’interne est sensée se mettre en place. C’est un épineux problème, les services sont assez peu volontaires mais comme pour le repos de garde, cette réforme sera appliquée tôt ou tard et il faudra probablement composer avec l’organisation en place pendant quelques temps.

 

/!\ Le problème de la réanimation /!\

Pour les terrains de stage, ils sont bien évidemment fonction du nombre d’internes. Avec le nombre exponentiel des internes attendus sur Bordeaux, il faut trouver de nouveaux terrains de stage, et pour ne rien vous cacher il s’agit du gros casse-tête du moment.

Les stages d’anesthésie ne manquent pas (surtout d’anesthésie polyvalente en périph) et la proportion de stages proposés en périph est aux alentours de 30% soit 3-4 stages sur 10 ce qui n’est pas une mauvaise chose car c’est dans ces stages que l’on a le plus d’indépendance (en anesthésie comme en réanimation).

Mais ceux de réanimation sont plus difficiles à ouvrir et nous sommes actuellement obligé de limiter à 4 stages par personne sur la région, le 5e devant se faire en interCHU. Nous comprenons bien que la plupart du temps les externes ayant passé les ECN choisissent la filière AR pour la réanimation car c’est le stage que l’on a le plus souvent fait et que l’anesthésie reste assez mystérieuse. Ainsi, si vous comptez faire une majorité de réanimation durant votre internat cela sera difficile à Bordeaux mais globalement ce problème concerne aussi beaucoup d’autres villes en France.

Cette règle n’est pas gravée dans la roche et à terme elle est vouée à disparaître lorsque les effectifs d’internes sur notre subdivision seront stabilisés (autour de 16-20 internes par promo à Bordeaux).

 

Les stages sur le CHU de Bordeaux sont donc très variés, et les stages en périph sont répartis sur toute l’Aquitaine avec notamment l’accès à 2 cliniques.

Généralement, les premiers semestres ont tendance à se faire dans les hôpitaux périphériques : Pau, Bayonne, Mont de Marsan, Libourne, Agen, Dax, Périgueux, Arcachon, Langon, Robert Picqué (hôpital militaire de Bordeaux), Bergonié (hôpital spécialisé en oncologie de Bordeaux), Saint-Augustin (une des multiples cliniques de Bordeaux ouverte aux internes avec aussi Bordeaux Nord et Bagatelle), avec un encadrement adéquat et une qualité de vie souvent plus que profitable.

Ce n’est toutefois pas systématique, il reste souvent des postes en CHU pour les premiers semestres.

Toutefois, les choix de stage se font en fonction du classement à l’ECN (par promo) donc on ne peut pas prévoir à l’avance les choix restant en première année. :

-       Nous ne savons pas encore comment nous allons réorganiser les postes selon les stages, la réunion d’adéquation a lieu mi-septembre.

-       Nous ferons des pré-choix après cette réunion quand les postes auront été répartis, ce qui se fera aux environs de fin-septembre.

Ainsi nous ne pourrons probablement pas vous communiquer les choix disponibles pour vous avant de vous voir pour la première fois le jour des choix d’accueil des nouveaux internes.

Mais ne commencez pas à paniquer, nous serons là pour vous aider à choisir et vous ne serez jamais laissés à l’abandon, la formation sera toujours adaptée à votre niveau (qui, en premier semestre, est normalement nul…mais on est tous passé par là!).

 

 

III – Per-internat :

Vous êtes beaucoup à nous demander le pourquoi du comment des variations de postes qu’on observe à Bordeaux depuis quelques années. Il se trouve qu’il y a 2 ans nous sommes passés de 12 à 24 dans la promo, auxquels se sont rajouté 4 droits au remord (en gros) donc nous avons demandé à ce que le nombre d’interne baisse transitoirement pour ne pas être plus surpeuplés que nous ne l’étions déjà. En effet il y aura plus d’internes dans les prochaines années, et ça a commencé depuis 4 ans.

Ce nombre passera normalement ensuite à 16-18/an pour les prochaines années pour notre rythme de croisière.

On gère encore pour le nombre de stage (surtout d’anesthésie), mais le problème est plus ou moins le même dans les autres CHU de France (cette année par exemple, c’est Montpellier qui explose en passant de 16 à 25 postes !).

Aussi il n’y a pas de problème pour finir la maquette, vous pouvez voir qu’il y a beaucoup de stages disponibles, très variés, et nous ne sommes pas obligés de repasser 2 fois dans le même stage.

 

 

IV – Post-internat :

Pour l’instant, soyez sans crainte, ceux d’entre vous qui veulent faire une carrièrehospitalière pour l’instant le champ est libre : une grande partie des anesthésistes aquitains prendront leur retraite dans les prochaines années, la région manque d’anesthésistes comme toute la France et c’est d’ailleurs pour ça que le nombre d’internes sur la région a été augmenté depuis 2-3 ans. Et au CHU c’est encore plus flagrant puisqu’il a tendance à se vider à vue d’œil.

Pour le côté hospitalo-universitaire, les postes de clinicat sont souvent à demander tôt, il y en a quasiment un par grand service d’anesthésie et 5 en réanimation médicale, mais pas suffisamment pour tout le monde bien sûr. En gros il faut en compter environ 8 clinicats simultané, donc 4-5 par ans. Sur des promos variant de 16 à plus de 20 internes ça fait peu finalement, et il arrive parfois qu’il y ait 6 mois à 1 an d’attente.

En ce qui concerne les postes d’assistanat ils sont plus nombreux, surtout en périph. La tendance ira dans les prochaines années à proposer des postes d’assistanat partagé où on ira effectuer notre assistanat dans un hôpital périph, en revenant effectuer une partie de notre temps de travail sur le CHU pour garder un pied dans une formation universitaire pour ceux qui le souhaitent mais c’est encore quasiment exceptionnel en anesthésie-réanimation (pas pour d’autres spécialités comme pédiatrie par exemple).

Enfin les postes de PHC sont disponibles partout, au CHU comme sur toute la région.

/!\ La tendance des PU est maintenant de demander un master 2 pour accéder au clinicat, donc attendez-vous à avoir ce genre de discussion sur les années recherche si vous désirez vraiment un clinicat après votre internat.

 

 

 

V – DESC et DIU :

 

A Bordeaux, il n’y a aucun problème pour faire des DU. Du moment que le temps de travail est assuré cela ne pose aucun problème pour la plupart des services.

 

1-      DESC de réanimation médicale.

 

On y a baigné pendant notre externat et c’est souvent ça qui nous a fait choisir cette spécialité.

 

Il s’agit d’un diplôme validé après deux ans de formation théorique (8 séminaires sur 2 ans), 2 semestres validant la réanimation médicale sur notre internat, puis un mémoire, et un enfin un post-internat d’1 an en réa méd (en CHU +++ ou périph). Il faut « théoriquement » attendre de passer en réa méd pour pouvoir s’inscrire.

 

2-      DIU d’échographie.

 

Vous allez le découvrir, cette petite machine nous est devenue indispensable !

 

Pour se former, plusieurs possibilités :

 

-       le DIU d’échocardiographie des cardiologues, ouverts aux anesthésistes dès le 3ème semestre, sur 2 ans (très bonne approche hémodynamique, mais demandant beaucoup de boulot et d’investissement). Attention ! A cause d’une organisation plutôt laissée à la charge de l’interne, les places sont très chères dans les labos et les consultations d’échographie cardiaque pour valider les échographies. Il faut parfois 2 ans rien que pour valider la première année…

 

-       Le TUSAR (Techniques Ultra-Soniques en Anesth-Réa), DIU organisé par les anesthésistes, avec une option principale à choisir >échocardiographie OU l’ALR sous échographie (et deux options mineures parmi écho-Doppler transcrânien, écho pleuro-pulmonaire et écho abdominale). On doit choisir au moment de son inscription entre les deux options principales… mais accessible seulement aux vieux internes de 7ème semestre pour l’échocardiographie (car les PU veulent nous orienter pour suivre le DIU d’écho-cœur qui est plus spécialisé). L’option ALR peut normalement se faire dès le 3e semestre.

 

3-      DU d’insuffisance respiratoire

 

Là c’est un DU local, ouvert dès le 3e semestre qui traite comme son nom l’indique de la ventilation en général et de la gestion des insuffisances respiratoire. Très apprécié, la formation semble vraiment très bonne à Bordeaux. Son ouverture est déterminée chaque année en fonction du nombre d’interne motivé par le DU.

 

4-      Autres DU/DIU :

 

Il en existe beaucoup d’autres, entre les statistiques, la douleur, l’hypnose etc… et les autres DU/DIU des autres villes. Le choix est large. Vous pourrez en parler autour de vous et à vos chefs/co-internes pour vous renseigner (dont le DURPI (infectieux à Paris), DU d’hémodynamique (à Paris), DU d’antibiothérapie (à Poitiers, Toulouse) etc…).

 

 

 

VI – Ambiance :

 

Top!

 

En périph, c’est la « glande » en général, des horaires plutôt cool la plupart du temps qui permettent de bien profiter des ses premiers semestre. L’internat de périph est en général aussi très dynamique, bref en général on profite bien!

 

A Bordeaux, un peu plus de pression (faut bien bosser un peu quand même) mais bonne ambiance tout de même. La vie est très belle ici, une belle ville toute rénovée (et encore entrain d’être restaurée), la mer à 45min, la montagne à 3h, le pays-basque à 2h, les vignes et les châteaux à 10min (environ …). Un aéroport bien desservi, Paris à 3h30 en train (bientôt 2h !). En gros, les week-ends où l’on n’est pas de garde, on peut bien profiter.

 

Entre co-internes, tant que le planning reste équilibré, l’ambiance est très bonne. Nous étions jusqu’à présent de petites promos, tout le monde se connaissait. Maintenant c’est un petit peu plus difficile de connaître tout le monde, le nombre d’interne est passé de 60 à environ 100. Mais ça ne pose pour l’instant aucun problème d’ambiance, et les nouvelles promos sont aussi très soudées entre elles. De nombreuses soirées en perspective…

 

 

 

VII - Liens utiles :

 

moodledesar.org (tous vos cours en ligne)

 

reanesth.chu-bordeaux.fr (infos en ligne sur le DES, les maquettes, les cours).

 

www.lacanausurfinfo.com (température, vent, vagues sur la côte)

 

www.aihb.org (site de l’association des internes de Bordeaux, que vous pouvez aussi trouver sur Facebook, avec des infos sur l’internat et d’éventuelles petites annonces)

 

www.sfarjeunes.org (site du Groupe Jeunes de la SFAR)

 

www.sfar.org (société savante d’anesthésie-réanimation)

 

www.srlf.org (société savant de réanimation médicale)

 

 

Bouquins utiles dans la poche les 1ers semestres :

 

-       MAPAR 2016 (protocoles d’anesthésie réanimation)

 

-       ouManuel pratique d'anesthésie de Masson (sur la technique, de la physio et de la physiopath)

 

-       ou Atlas de poche d'anesthésie de Flammarion (de la physio et de la physiopath aussi)

 

Pour ceux qui nous demandent ce qu’il y a à travailler avant d’arriver nous aurions tendance à dire : RIEN ! On le sait, tout le monde le sait, les internes d’anesthésie-réanimation ne connaissent généralement rien ou peu de chose à l’anesthésie en arrivant et c’est normal ! Tout le monde vous prendra en charge, et s’occupera bien de vous pour votre premier stage.

 

 

Si VRAIMENT vous n’avez rien à faire de vos journées, que vous avez épuisé tout votre budget vacances post-ECN, et que vous êtes mort de faim du boulot alors nous vous conseillons de feuilleter un des bouquins de la liste, mais ne vous mettez pas la pression. Vous apprendrez tout sur le tas, et c’est aussi bien que d’apprendre des trucs tout seul à rien comprendre chez soi.

 

 

Votre futur référente Eva NOEL (6e semestre) et feu Hugues De Courson (8e semestre)

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Allez, bonnes vacances à tous et à bientôt !

 

 

 

 

 

 

 

Maquette D.E.S. Neurologie

Catégorie : Spécialités
Publication : 5 août 2016
Écrit par Angéline Secrétaire Affichages : 26986

QU’EST CE QU’UN NEUROLOGUE?

Le Neurologue ou l’art de poser un diagnostic clinique. Cela peut paraitre ringard aujourd’hui mais

cela reste, et restera, toujours d’actualité. Un interrogatoire poussé et une analyse sémiologique fine

permettent de poser la majorité des diagnostics. Il n’y a plus beaucoup de spécialité où c’est le cas.

Non seulement un raisonnement clinique rigoureux permet le diagnostic mais en plus il permet

d’orienter les examens paracliniques à visée pronostique, à la recherche des complications, à but

préthérapeutique.

Ces dernières années ont été marquées par de grandes avancées dans le domaine des neurosciences.

Le diagnostic et la prise en charge des maladies fréquentes telles que l’accident vasculaire cérébral,

la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, l’épilepsie, ou de maladies rares récemment

découvertes comme les maladies neurogénétiques, ont été profondément transformés.

Trop souvent encore nous entendons l’étudiant en médecine ou le « profane » affirmer qu’il n’existe

aucun traitement pour la majorité des maladies neurologiques. C’est faux ! Nous assistons (enfin) à

une révolution thérapeutique dans le domaine de la Neurologie. Certes, il reste encore énormément

de progrès à faire pour guérir nos malades mais nous bénéficions désormais de tout un arsenal

thérapeutique pour soigner et donc accompagner, tout au long de leur vie, nos patients.

Enfin de nombreux débouchés que cela soit en médecine hospitalière ou en neurologie libérale. Des

postes de chef de clinique assistant (CCA) et d’assistant spécialiste régional sont disponibles au sein

de la région Aquitaine afin de parfaire sa formation.

 

LA FORMATION (maquette de 4 ans)

 

I - Enseignements

A) Enseignements généraux

- Méthodologie de l’évaluation des pratiques de soins et de la recherche clinique et épidémiologique

en neurologie

- Organisation, gestion, éthique, droit et responsabilité médicale en neurologie.

B) Enseignements spécifiques

- Anatomie, embryologie, développement et physiologie du système nerveux

- Principe de génétique, d’immunologie et d’oncologie appliqués au système nerveux

- Pharmacologie (métabolisme, posologie, action et toxicité) des médicaments usuels en neurologie

- Neuropsychologie et psychobiologie des comportements

- Explorations fonctionnelles en neurologie

- Epidémiologie, physiopathologie, anatomopathologie, diagnostic, pronostic et traitement des

maladies du système nerveux : épilepsie, céphalées, maladie du système extrapyramidal, maladies

neurodégénératives acquises et génétiques, tumeurs, maladies vasculaires, maladies infectieuses,

maladies inflammatoires, maladies des nerfs périphériques et des muscles

- Grands cadres sémiologiques et nosologiques en psychiatrie

- Toxicomanies et dépendances

- Organisation et prise en charge des urgences en neurologie

- Principes généraux de neurochirurgie et de neurotraumatologie

 

II - Formation pratique

A) six semestres dans des services agréés pour le diplôme d’études spécialisées de neurologie, dont

cinq au moins doivent être accomplis dans des services hospitalo-universitaires ou conventionnés.

Ces semestres doivent être effectués dans au moins deux services ou départements différents.

B) Deux semestres dans des services agréés pour d’autres diplômes d’études spécialisées que

le diplôme d’études spécialisées de neurologie ou pour des diplômes d’études spécialisées

complémentaires.

 

NEUROLOGIE A BORDEAUX

Au CHU Pellegrin à Bordeaux : un service de neurologie vasculaire, de pathologies inflammatoires du

système nerveux et de neurologie générale, un service des pathologies du système nerveux

périphérique et du muscle, un service regroupant l’épilepsie et la maladie de Parkinson et

apparentées, un service des explorations fonctionnelle du système nerveux et un dernier service

intitulé Institut des maladies neurodégénératives (IMN).

Les périphs : Périgueux, Pau, Bayonne, Libourne, Dax, Mont de Marsan, Agen

 

ENSEIGNEMENT DU D.E.S

Durée : 4 ans

Cours de D.E.S toutes les semaines (vendredi matin)

Cours de D.E.S interrégionaux en vidéoconférence avec Toulouse et Limoges toutes les deux

semaines

Séances hebdomadaires de bibliographie le mercredi matin

 

LIENS UTILES :

Association des assistants et des internes en neurologie en France :

http://www.neurologie.com.fr/fr/

 

Collège des enseignants en neurologie :

http://www.cen-neurologie.fr/

 

Société Française de neurologie

http://www.ffn-neurologie.org/

 

CONTACTS :

Coordinateur du D.E.S : Pr Igor Sibon

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Interne référent : Anna Delamarre

Mail : réféCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. , Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

SANTE PUBLIQUE

Catégorie : Spécialités
Publication : 10 mars 2014
Écrit par Edouard Lhomme Affichages : 19512

La santé publique à Bordeaux, une spécialité d’excellence !

 

Tout d’abord, qu’est-ce-que la spécialité « santé Publique et médecine sociale » ? Souvent décriée pendant l’externat faute d’information et de représentativité, cette spécialité reste mal connue des étudiants en médecine français. 

Et pourtant... Faire l’internat de Santé Publique, c’est choisir une filière d’excellence. En effet, devenir médecin spécialiste de Santé Publique, c’est devenir un professionnel hautement qualifié qui dispose d’un double jeu de compétences : des compétences médicales acquises au cours du 1er, 2e cycle et 3e cycle médicales, des compétences spécialisées en Santé Publique correspondant au minimum, pour la partie théorique, à un M2, voir une thèse d’université.

 

Faire l’internat de Santé Publique, c’est également se former pour exercer dans un grand nombre d’activités qui sont regroupées majoritairement dans cinq grands domaines disciplinaires :

  1. Économie et gestion des services de santé (planification, l’organisation des soins, la gestion de la qualité et de la sécurité des soins, le management des établissements de santé, l’aide à la  décision publique, l’information médicale, l’évaluation des interventions, des programmes, des services de santé ou des politiques visant à améliorer l’état de santé de la population…)

  1. Épidémiologie, méthodes quantitatives et outils informatiques, dont les biostatistiques, la démographie, l’informatique médicale, les méthodes d’évaluation, l’épidémiologie d’intervention, la bio-informatique, la recherche clinique…

  1. Santé communautaire dont la prévention primaire, la promotion de la santé, les programmes dépistages ou de vaccinations, la santé internationale…

  1. Sciences de l’environnement, dont l’hygiène hospitalière, l’environnement et la santé

  1. Sciences sociales appliquées à la santé, dont la sociologie de la santé, le droit de la santé, l’éthique médicale, la protection sociale, les systèmes de santé, les politiques de santé…

 

Faire l’internat de Santé Publique, c’est exercer en collaboration avec de nombreux professionnels médecins, ou non médecins, compétents en Santé Publique, favoriser le dialogue interprofessionnel et s’attacher au respect des valeurs éthiques.

(Plus d’info sur la spécialité sur le site de l’ISNI et CliSP)

 

 

Bordeaux est une ville deformation d’excellence et moteur en Santé Publique. C’est la subdivision de province accueillant le plus grand nombre d’internes de Santé Publique.

Outre la qualité de vie offert par la région, les atouts du DES de Santé Publique à Bordeaux sont :

  •     Plus de 25 internes en formation,

  •     Un contact direct avec les DOM-TOM,

  •     Une association locale fédératrice, l’AISPB, qui organise régulièrement des évènements,

  •     Des coordonateurs de DES impliqués dans notre formation,

  •   La présence d’une structure unique en France, l’Institut de santé Publique d’Epidémiologie et de développement (ISPED), qui regroupe des équipes de chercheurs internationaux, travaillant en collaboration étroite autour du Centre de recherche Inserm U897 "Epidémiologie et biostatistique" et d’équipes de recherche hospitalières et universitaires,

  •     Une formation aussi bien théorique et pratique solide

  •     master 1 de Santé Publique,

  •     plusieurs masters 2 de Santé Publique,

  •     grand nombre de DU,

  •     Ecole Eté pour une formation complémentaire chaque année,

  •     séminaires mensuels avec des intervenants internationaux,

  •     large diversité de stage dans de nombreux domaines de la Santé Publique

  •     si l’envie vous en dit, la mobilité est facilement réalisable et encouragée : inter-CHU national, DOM-TOM, étranger …

Vous pouvez retrouver toutes ces infos et plussur le site de l’AISPB : aispb.fr

 

CONTACTS

Coordinateur : Pr Roger Salamon, Directeur honoraire de l’Institut de santé Publique, d’Epidémiologie et de Développement (ISPED), Directeur du Haut Conseil de la santé Publique (HCSP)

mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Interne référent : Edouard Lhomme

mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

tel: 06 31 12 65 69

Association des internes et anciens internes de santé publique de bordeaux (AISPB) : aispb.fr

 
 
 

ORGANISATION DU DES

Nombre d'internes en poste en 2013/2014: 25

Nombre de nouveaux postes 2014/2015 : 6 internes + 1 Interne Antilles-Guyane + 2 Internes Océan Indien

Nombre d'Assistants Hospitalo-Universitaires(AHU) 2013/201: 3

 

STAGES AGRÉÉS DES DE SANTÉ PUBLIQUE 

 

Stages CHU de Bordeaux

Neurologie /PAQUID, Pr Dartigues : Cohorte personnes âgées, démence (Inserm, ISPED)

COREVIH/GECSA, Pr Lacostes : Cohorte VIH (ISPED)

Pharmacologie, Pr Moore 

  •     Pharmacovigilance

  •     Pharmacoépidémiologie

Hygiène Hospitalière, Pr Rogue (CHU Pellegrin)

CCLIN sud-ouest, Dr Parneix (CHU Pellegrin)

Service d’information médical du CHU de Bordeaux  (CHU Pellegrin)

  •     USMR : Unité de soutient méthodologique à la recherche

  •     UMES : Unité médical d’évaluation en santé

  •     ERIAS : Equipe de Recherche en Informatique Appliquée à la Santé

  •     UCAIM : unité de coordination et d’analyse de l’information médicale

CCECQA : Comité de Coordination, de l'Evaluation Clinique et de la Qualité en Aquitaine (CHU  X. Arnozan, Pessac)

Médecine Interne et tropicale / Santé Voyages (CHU Hôpital St-André, Bordeaux)

LSTE : Laboratoire Santé-Travail-Environnement (Inserm, ISPED)

Registre généraldes Cancers de la Gironde (Inserm, ISPED)

INSERM U 897 (ISPED)

 

Stages identifiés « Hors CHU »

Département de Recherche et d’Information Médicale (Institut BergoniéCentre de Lutte contre de Cancer, Bordeaux)

  •     UREC : Unité de recherche et d’épidémiologie clinique

  •     Registre des hémopathies malignes d’Aquitaine

  •     PMSI

Maison Départementale de la Santé (Conseil Général de Gironde, Bordeaux)

Direction des actions de santé, Protection maternelle et infantile (PMI, Conseil Général de Gironde, Bordeaux)

CIRE Aquitaine : Cellule InterRégionale d’Epidémiologie, antenne de l’InVs (locaux de l’ARS)

ARS Aquitaine 

  •     service PMSI et bases de données médicalisées 

  •     Service zonal de défense et de sécurité

  •     Pôle base de données, études et statistiques

 

DIM Charles Perrens (Hôpital Psychiatrique, Bordeaux)

DIM Robert Picqué (Hôpital d’instruction des armées, Villenave d’Ornon)

DIM Robert Boulin (Libourne)

DIM Hôpital suburbain du Bouscat

DIM CH de la côte Basque (Bayonneseul stage hors Gironde)

 
 

GARDES ET STAGES CLINIQUES

 

Gardes obligatoires uniquement pour le stage de DIM à Bayonne. Stages cliniques possibles mais non obligatoires.

 

MAQUETTE

Toutes les infos ici 

 
 
 
 

LIENS UTILES

Association des internes de santé publique de Bordeaux
Image

 

Collège de Liaison des internes de Santé Publique (CLISP)
Image

 

European Network of Medical Residents in Public Health 

 

 

 

Image 

 

Institut de Santé Publique, d’Epidémiologie et de Développement (ISPED)

 

Image

 

MON COMPTE | INSCRIPTION

Accédez au forum de discussions (avis, annonces), à votre spé... Encore + de possibilités pour les membres!          

Prochains Evenements

Aucun évènement à venir!

Calendrier

Novembre 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Derniers articles du forum!